Follow:
Humeur Lifestyle

Le féminisme : une lutte sous pression

Pour mes études j’ai dû écrire un article de magazine sur le thème de mon choix (nous avions vraiment carte blanche) ! J’ai donc opté pour le féminisme, et plus précisément la pression que ce mouvement subit. C’est évidemment un sujet qui me touche personnellement, et que je trouve intéressant de partager sur le blog. Bonne lecture !


Le mouvement féministe s’efforce de mettre fin à la discrimination des genres et à la violence envers les femmes en provoquant des changements légaux, politiques et sociaux. Le féminisme semble pourtant aujourd’hui très controversé alors que ces revendications sont tout à fait légitimes et devraient rassembler tout le monde.

Une absence évidente d’informations

La plupart des hommes (et des femmes) pensent à tort que le féminisme a pour ultime projet de renverser le pouvoir patriarcal pour lui en substituer un tout aussi inégalitaire. Un scénario digne d’un Marvel présentant un monde où les femmes domineraient les hommes (et ces derniers ont bien trop peur de prendre leur place). Chaque jour on voit passer sous nos yeux des discours anti-féministes à la limite de l’absurdité. On ne cessera de le répéter aux ignorants : être féministe c’est vouloir une égalité juste des droits entre les sexes. En définitif, qu’elles puissent avoir le choix d’être et de faire ce qu’elles veulent dans une société qui décident encore pour elles.

feminism2source : Sanaa K

Un schéma patriarcal profondément ancré

C’est un fait, bien qu’il y ait eu au cours de l’histoire de très grandes avancés pour les droits des femmes (par exemple le droit de vote pour ne citer que lui), la France reste un pays où le patriarcat règne en maître. Et gare à celles qui tentent de bouleverser l’ordre établi depuis des millénaires ! Les conditions de femme et d’homme sont profondément ancrées dans les esprits depuis l’époque où on habillait les petites filles avec un pull rose plutôt qu’avec un pull bleu. Tout ce qu’on intègre depuis la tendre enfance est basé sur un schéma machiste, et qu’on le veuille ou non, il nous conditionne inconsciemment.

feminism1 source : Maria Stoian

“Vous n’êtes pas à plaindre”

Comme dans toutes les luttes des sociétés modernes, les plus moralisateurs ne manqueront pas de rappeler que le sort des femmes est beaucoup plus enviable que dans la plupart des pays du monde. Une excuse toute trouvée pour faire culpabiliser et réduire au silence celles qui luttent pour obtenir les droits qu’elles sont censées avoir. Est-ce une raison pour se taire, rester à sa place et subir la domination des hommes sous prétexte que c’est pire ailleurs ? Absolument pas. L’évidence des anciennes revendications est utilisée pour décrédibiliser les luttes actuelles. De nouvelles législations à l’image de l’article 2 de la Loi Schiappa peuvent être votées. Pourquoi les femmes devraient toucher un salaire inférieur à celui des hommes en possédant pourtant le même niveau d’études et les mêmes compétences qu’eux ? Pourquoi devraient-elles accepter d’être considérées comme des femmes objets et que leur corps soit autant hypersexualisé ? Alors oui, même si certains droits ont réussi à être obtenus, il y a encore beaucoup à faire sur le chemin de l’égalité.

feminism4

 

Égalité, liberté, sororité

Aujourd’hui beaucoup de femmes refusent de s’accoler au terme “féminisme” par réflexe conservateur, et acceptent la situation actuelle sans même s’en rendre compte. Une méconnaissance de la cause pour certaines, une manière de se faire bien voir par la gente masculine pour d’autres. Triste constatation : le sexisme est devenu une banalité du quotidien. Il n’offense même plus. Les yeux sont habitués à voir des corps dénudés un peu partout dans les publicités. Pour être bien considérée, la femme doit être belle, douce (dans tous les sens du terme), désirable et séductrice (mais pas trop), savoir cuisiner, s’occuper d’une maison… Des stéréotypes qu’il faut déconstruire. Pour de vrai. De plus, on observe que les femmes sont très peu solidaires entre elles alors même que la sororité c’est, comme le disait Simone de Beauvoir dans Le Deuxième Sexe, le début de l’égalité entre les femmes et les hommes. Pourtant elles continuent d’entretenir une certaine rivalité qui n’a pas lieu d’être. Elles se jugent, se toisent, se dévalorisent, au lieu de se soutenir pour porter ce mouvement plus haut et plus loin.

feminism5

 

Un manque d’éducation

Et s’il s’agissait d’un manque d’éducation ? Ce combat devrait être une valeur enseignée au même niveau que la politesse. Figurer dans les programmes scolaires dès l’âge où les enfants intègrent progressivement les normes. Apprendre aux jeunes garçons et aux jeunes filles à se traiter d’égal à égal et à se respecter. On anticiperait ainsi les comportements sexistes et machistes, on réduirait considérablement l’emprise du conditionnement patriarcal et on permettrait enfin au féminisme de s’imposer dans les esprits comme une évidence.

feminism3


Quel est votre avis sur le féminisme ? Je suis curieuse de connaitre vos opinions !

signature

Previous Post Next Post

4 petits mots doux

  • Reply justsomelittlewords

    Hello ! Merci pour cet article, je suis complètement d’accord avec toi. La lutte contre le sexisme passe avant tout par l’éducation, et par une grande remise en question. Il y a encore trop de personnes qui ne veulent pas voir la réalité en face. Celles qui se proclament féministes sont souvent très mal vues et se font traiter (attention éclair d’intelligence) de « mal-baisées » et autres « féminazies ». Bref il y a encore du chemin à faire… Mais en discutant, en informant, et surtout en ne laissant plus passer les remarques qui semblent anodines, on va finir par y arriver !
    Des bisous

    13 janvier 2019 at 11:13
    • Reply Limistic

      Ravie de voir que tu partages mon avis ! Comme tu dis, beaucoup de gens se complaisent dans la situation actuelle alors qu’il y a encore beaucoup à faire pour une véritable égalité des sexes. J’y crois très fort aussi, le principal est d’informer le plus possible ! Des bisous xx

      13 janvier 2019 at 12:51
  • Reply LisaLeCalvez

    Si l’éducation pouvait être faite dans chaque famille, garçon ou fille. Le monde ne sera pas du tout pareil, aujourd’hui il n’y a plus aucune forme de respect envers quiconque. Pour certains le féminisme est une mode de nos jours, c’est juste que les femmes s’affirment beaucoup plus par rapport aux siècles précédents, et ont leur donnent plus de liberté dans certains pays, pas partout dans le monde malheureusement, où il y a énormément de progrès à faire, comme en Inde par exemple.

    2 février 2019 at 16:11
    • Reply Limistic

      C’est ce que je dis, l’éducation est pour ma la clé d’une grande avancée. Le féminisme est un combat idéologique dans le monde entier, dans presque tous les pays les femmes sont considérées comme inférieures aux hommes et c’est cette vision qui doit avant tout changer pour que le reste suive !

      2 février 2019 at 18:23

    Pour laisser un petit commentaire, c'est ici ♡