Follow:
Humeur Lifestyle

Instagram, un réseau social nocif ?

Il est 8h. Je viens de me lever et mon premier réflexe est d’allumer mon portable. Évidemment, je scroll mon fil d’actualité pour ne louper aucune photo. Je likes machinalement, sans forcément prendre le temps d’apprécier ce que je vois. Instagram, ce réseau si populaire et pourtant si vicieux ! J’ai pris conscience que mon rapport avec cette plateforme a évolué au cours du temps, mais je continue de me poser des questions. Et si instagram était un réseau social nocif ?

Instagram un album photo public

Jusqu’au lycée je n’étais pas trop touchée par ce problème. Je suivais la vie et le quotidien des gens que je connaissais et ça s’arrêtait là. Instagram n’était qu’une façade, un album photo public où j’arrangeai une mise en scène pour poster mon petit déjeuner healthy (on l’a tous fait, avouez).

Puis est arrivée ma passion pour la photographie de portrait. Ce n’était plus ma vie perso mais mon travail que je mettais en avant. Les photographes ont remplacé mes connaissances dans mes abonnements. Sans m’en rendre compte, mon regard était confronter à longueur de journée au physique des modèles photo, aux retouches qui sublimaient les visages, et aux multiples opportunités de shooting des autres.

La comparaison était donc physique et professionnelle (l’horreur). C’est un sentiment qui vient tout naturellement se glisser dans l’esprit un jour, et qui grandit de plus en plus, sans qu’on s’en aperçoive.

La comparaison est véritablement le pire vice de ce réseau, et donc la première chose dont il faut réussir à se défaire. Mais pour y arriver, il faut désacraliser instagram.

Prendre instagram moins au sérieux

Le feed insta c’est comme du fond de teint qui embellit la vraie vie.

En dessous de toutes ces photos il y a :

  • Un filtre ou une retouche (ou parfois même les deux)
  • Une mise en scène (oui oui déplacer les objets sur la table pour faire une belle photo de son repas ça compte comme telle)
  • Plusieurs minutes/heures de prises de vue (pour avoir LA photo)
  • Une recherche pour trouver le bon angle (histoire de pas voir la poubelle qui se trouve derrière)
  • Un lieu parfois même choisi à l’avance (tu sais du genre “j’ai vu cet endroit sur insta et je veux y aller pour avoir une photo moi aussi”)
  • Des dizaines de photos ratées pour réussir à prendre la bonne

On a sûrement dû vous le répéter plusieurs fois mais les piqures de rappel ne font jamais de mal. La prochaine fois que vous tomberez sur une photo, énumérez toute cette liste dans votre tête. Remettre une photo dans son contexte, c’est primordial.

Une image de la vie (très) sublimée

Encore une fois, instagram c’est comme le CV de notre vie sociale. On expose sur nos comptes toutes les plus belles choses qu’on fait et qui nous arrive : une amitié géniale, un voyage de dingue, un bon repas, ou même une photo “esthétiquement” accordé à notre feed. Des images soigneusement sélectionnées et qui, mine de rien, ont pour but de prouver aux autres que notre vie est vraiment cool. Bah voyons.

Rappelons que de belles photos ne sont jamais la preuve que tout va bien. Instagram filtre les imperfections, les utilisateurs postent que ce qu’ils ont bien envie de montrer. Le principal c’est de s’en rendre compte, de prendre conscience que c’est un processus d’identité qu’on utilise pour que les autres nous voient de la façon dont on souhaite être perçu.e.s. C’est une image avantageuse qu’on essaye de dégager. Toute personne ayant un compte instagram est dans cette démarche (et oui même si tu n’y postes que des fleurs et des photos de tes potes).

Malgré le faite que beaucoup en soit conscient, il n’empêche que cette comparaison provoque complexes et  insatisfaction existentielle chez de nombreuses personnes. Sans parler du nombre de likes et de followers. On passe plus de temps à être les témoins (volontaires ou non) de la vie des autres qu’à être acteurs de notre propre existence. Et forcément, à trop être les voyeurs de la vie fantastique de certains, à côté la notre paraît bien ennuyeuse.

instagram2

Savoir utiliser Instagram correctement

Malgré tout, instagram a aussi ses avantages : partager son travail, connaitre des artistes du monde entier, voyager par procuration… Le tout est de savoir comment bien s’en servir. Il ne faut pas prendre ce réseau trop au sérieux, et dédramatiser. Les clés d’une sérénité retrouvée sont simples :

  • Casser la contrainte du feed hyper harmonieux qui uniformise et bride la créativité
  • Poster ce que VOUS avez envie quand VOUS avez envie (même si il est 00:00 et que personne n’est actif)
  • Unfollow toutes les personnes qui vous démoralisent et vous frustrent (adieu Emily Ratajkowski et bonjour les comptes bons pour le moral)
  • Suivre seulement les personnes qui apportent quelque chose de positif à votre quotidien (de la bonne humeur, de l’inspiration, de la motivation…) !

Et surtout, on lève un peu le pouce et le nez de son fil de photos. On a qu’une vie et elle se trouve devant nous, pas sur un écran. Il est temps de relativiser et de l’apprécier !

À lire aussi : Les réseaux sociaux : fléau ou bénédiction ?

instagram1


Quel est votre rapport à Instagram ?

signature

Previous Post Next Post

10 petits mots doux

  • Reply Elisa Kristina

    Je suis tout à fait d’accord avec ton post ! Et je pense que de plus en plus de personnes s’en rendent compte car je lis de plus en plus ce genre d’articles.
    Pour ma part j’utilisais beaucoup Instagram à une période, maintenant ça me saoule un peu, pour les raisons que tu évoques… et je n’ai pas l’impression que cela m’apporte beaucoup alors qu’il y a tant d’autres choses à faire en-dehors. En même temps, j’ai envie de partager certains clichés, par passion (passion de la mode et des voyages principalement) et quand j’ouvre mon feed je suis contente de voir certaines photos très inspirantes… donc je suis en plein questionnement, je me demande s’il est sain de continuer à ouvrir cette app ou non, en même temps je me dis que cela finira peut-être par s’essouffler, qu’en penses-tu ? Je me pose les mêmes questions d’ailleurs pour mon blog, délaissé depuis quelques mois. Désolée pour le pavé mais ce post soulève certes de la réflexion 😉 Belle journée !

    28 avril 2019 at 10:17
    • Reply Limistic

      Comme tu le dis si bien ça n’apporte pas tant que ça finalement, c’est juste devenue la “norme” d’avoir un compte insta sur lequel on montre nos plus beaux moments, même si ils sont arrangés. Je pense qu’il est normal d’avoir envie d’ouvrir l’app, de temps en temps, et on peut l’utiliser de manière saine si on y trouve de l’inspiration etc. Déjà se rendre compte de tout ça c’est un grand pas ! Le tout c’est d’en avoir envie finalement, et pas de le faire car c’est socialement bien vu, idem pour ton blog du coup. La question primordiale à se poser : est ce que ça te rend heureuse ? Si il n’y a pas une once de réponse positive alors c’est qu’il vaut mieux arrêter ! Merci pour ton retour d’expérience, c’est un commentaire enrichissant ! Bonne soirée 😊

      28 avril 2019 at 23:15
  • Reply AMBROISIE

    Je suis tellement d’accord avec toi sur tout ce que tu dis. C’est très bien expliqué.

    28 avril 2019 at 16:18
    • Reply Limistic

      Merci beaucoup, ça me fait plaisir ! Je pense qu’on est pas mal à partager cette pensée !

      28 avril 2019 at 23:15
  • Reply leschosesquibrillent

    Tu as tellement raison! Il y a une espèce de pression autour d’instagram, il faut poster souvent mais des photos de qualité, être beau bien habillé, avoir une vie de folie… c’est usant ! Du coup je fais comme toi, je ne me prends plus le chou et je m’en porte beaucoup mieux! Instagram oui, mais quand on en a envie 😉 des bisous!

    29 avril 2019 at 19:42
    • Reply Limistic

      J’aurai pas dit mieux ! C’est affolant toutes ces contraintes sociales, et souvent on s’en rend même pas compte qu’on subit tout ça ! Merci pour ton commentaire des bisous 😊

      29 avril 2019 at 22:56
  • Reply Ellie

    J’ai toujours eu un rapport complexe avec les réseaux sociaux en général. Le phénomène s’est exarcerbé quand j’ai décidé d’ouvrir un blog. Je me comparais non stop aux autres blogueuses (à leur feed ou posts) sans même m’en rendre compte.
    Heureusement que je m’en suis finalement rendue compte. La résultante fut une absence de 8 mois et plus sur tout réseau social confondu.
    Aujourd’hui je suis de retour en ayant bien appris du passé. Et tes mots sont tellement justes. Au final, il faut ne pas prendre cela trop sérieux et quand on le fait prendre que le côté positif très au sérieux.
    Aujourd’hui, Instagram me permet de voyager, m’inspirer et encourager toutes ses belles âmes qu’on y croise et c’est très bien comme ça 🙂

    1 mai 2019 at 23:01
    • Reply Limistic

      Merci pour ton retour d’expérience, c’est toujours très enrichissant de connaître la situation des autres (et c’est plutôt rassurant aussi) ! Finalement j’ai l’impression qu’on est beaucoup à avoir ressenti ou à encore ressentir du négatif face à Instagram, mais peu de personnes remettent en question leur utilisation de ce réseau. En tout cas je t’admire beaucoup d’avoir réussi à faire une détox, et si ça t’a permis de repartir sur de bonnes bases alors tant mieux !

      2 mai 2019 at 18:41
  • Reply Aipaminomdas

    Et si Instagram n’était que le reflet de notre vie ? On ne montre en fait que ce qui nous semble bien et nous présente bien. Quand tu reçois quelqu’un chez toi, tu n’as pas passé un coup de balai dans la pièce de réception . Tu n’as pas fait du rangement préalable ? Tu n’as pas mis les petits plats dans les grands et servi ton meilleur vin ? Comme tu as posté ta meilleure photo, tu sais celle que tu a passé une heure à essayer pour avoir La bonne ? Comme tu as mis ton modèle dans différentes positions pour avoir le meilleur portrait ?
    Il ne s’agit pas pour moi de critique. Je pense que même dans la vie quotidienne, nous présentons tous, aux autres, ce que nous sommes de mieux et nous gardons, soigneusement cachés, nos vilains défauts.
    Après, il faut du temps (et de la réflexion) pour se faire une idée de celui ou celle qui poste, de ce qu’on peut avoir comme échange, de ce que l’autre nous permet et de ce que nous lui permettons. Et c’est tellement vrai qu’on peut faire de belles rencontres que ça vaut la peine d’y être présent.

    4 mai 2019 at 10:35
    • Reply Limistic

      Je pense qu’Instagram est pire dans ce principe là car au niveau physique il laisse la possibilité de retoucher les photos, de mettre un filtre par dessus. Dans la vraie vie les cernes, les défauts du visage, les couleurs etc ne peuvent pas être modifiées et/ou dissimulées, elles apparaissent comme elles sont réellement, ce qui n’est pas le cas sur Instagram. Et je ne critique pas ça évidemment, je le fais moi même pour mes photos ! En revanche il faut se mettre en tête que c’est un travail esthétique et non LA réalité. La vraie vie c’est avoir son petit bordel, ne pas toujours avoir le moral, faire face à certains problèmes, et tout ça n’est évidemment pas montré sur Instagram. Évidemment, chacun a son jardin secret, il faut juste comprendre que Instagram ne représente pas entièrement quelqu’un, et ça permet de dédramatiser, arrêter de complexer, et démystifier ce réseau qui peut être vraiment nocif, et ça a été prouvé. Le but de mon article n’est pas de le boycotter mais de savoir l’utiliser correctement et de manière consciente.

      4 mai 2019 at 11:11

    Pour laisser un petit commentaire, c'est ici ♡